Fiction Garden

Un jardin où se cultive les histoires et les fanfictions...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La guerre Divine[drama]

Aller en bas 
AuteurMessage
Louan Ankheli
Petit Scribouillard
Petit Scribouillard
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 29

MessageSujet: La guerre Divine[drama]   Mer 15 Juil - 18:59

Auteur :Louan Ankheli
Disclaimer : aucun Very Happy
Genre : Drama (What else ?)
Résumé : La dernière guerre, enfin peut etre la paix après ça.


Le sol trembler à nouveau, la terre redevenait ce que des milliers d’années plutôt elle était juste de la terre noire, bruler contaminé…
Le Styx avait cessé d’alimenter les peuples, redevenant le sang de ce monde, la terre cri et tout se reproduit.
Le palais n’est que cendre, le violon a cesser de jouer ca mélodie.
La terre réclame son maitre mais rien ne sera plus pareil, tout est finit.

Des corps, tout n’est que mort.
Les abysses sont baignés de sang, dans ses décombres git bien trop de cadavres, d’être aimés.
Deux chiens grattent la terre, l’un déterre quelque chose de petit, un petit garçon bien trop jeunes pour avoir eut a subir ca.
Son petit corps est complètement désarticuler, les hurlements des chiens ne suffiront pas a le réveiller.
Un souffle, puis un second et une toux, c’est en hurlant de douleur, de peine que les pierres sont propulsés quelque mètres plus loin.
Des yeux bleus se posent sur l’enfant puis sur les chiens, il pleure n’en peut plus, il veut que ca s’arrête mais ca n’aura pas lieu.
Les chiens viennent se coller a lui, il prend le corps sans vie du petit garçon, le tenant fermement contre lui et il pleure…
Il n’essaye pas de ce lever, il sait qu’il en serait incapable alors il ne fait que pleurer et crié, crié âpres quelqu’un qui serait encore en vie.

Puis des pas loin trop loin, puis qui se rapproche, quelqu’un est la…Il lève la tête, pour voir des cheveux blancs et des émeraudes remplient de ce qui avait dut être des larmes.
Sans vraiment y croire l’inconnu avance, tremblant, les chiens se dirigent vers leur maitre.

« François…Eylass…Vous allez bien ? »

Il sait que ce qu’il entendra lui brisera le cœur, il le sait mais il a besoin de l’entendre,
juste pour espérer que tout ca est faux, un cauchemar rien de plus…

« Je…Je…Je suis désoler…On devait descendre et…Et ils sont arrivés… »

Le plus vieux hurle se laisse tomber au sol, il sert celui qui fut un des ses fils dans ses bras, il aimerait parler, dire qu’ils s’en sortiront, mais ce serait un mensonge…
Alors il défait leur étreinte et prend le petit garçon dans ses bras, frottant le visage salit, le petit ne méritait pas cela, non il n’avait rien fait, rien demander…
Alors pour la troisième fois, l’homme pleure la mort d’un enfant…

« Mon...Mon…oncle… »

Ils se regardent, aucun des deux ne sait quoi dire, alors le plus vieux ce lèvent, gardant précieusement le petit être sans vies dans ses bras.
Une fois début, une lumière ressemblante au soleil l’entoure, l’enfant est bientôt encerclé de cette lumière et comme d’en une bulle l’enfant disparait.
Mais bientôt son rire réchauffera de nouveau ce monde…Du moins il l’espère.

« Encore des vivants !! »

Derrière eux, des hommes en blancs armée de lance et épées leur bouche la sortie.

« Vous avez tué un enfant…Rien que pour cela… »

François, essaya de ce lever avec douleur, pour aller derrière son oncle il savait que rien ne ferait changer le pharaon d’idée il tuerait chaque homme.
Le roi écarta les bras, dans chacune de ses paumes une lueur noirâtre y apparut.
Puis les ombres augmentèrent est bientôt aucune lumière ne fut visible…
Seul un sourire étira les lèvres du plus vieux, lorsque les cris retentirent et que les hommes s’entretuèrent incapable de ce contrôler.
Une fois la sortit libérer, le roi se retourna, adressant a son neveu juste un regard, en accord ils partirent était il vraiment les deux seuls survivants ici ?
Non pourvut que non…

Tout en haut sur les restes de ce qui fut une partie de la tour d’éternité, un homme repoussait a lui seul chaque arrivant, du sang s’écoulait de ses blessures coulant sur la terre, qui revivait a ses pieds.
A genoux se tenant a son épée, il soufflait, épuisés, il savait, il savait que bientôt il rejoindrait ceux qui lui était chers, bientôt son souffle s’arrêterais, mais alors il ne sera pas le seul…Tout périrait avec lui…

François, se tenait a son oncle pour marcher, bientôt une porte leur bloquèrent la voix, le plus jeune y boita et avec un simple coup de poing la porte céda et pour une fois sa force n’était pas dut au loup en lui, mais plutôt a la colère qu’il ressentait.
La salle du trône ou du moins ce qui en restait été vide, mais contre toute attente les chiens courrèrent derrière le trône, les yeux fermés et les cheveux sales, Maria reposait la.

« Non…Non !! »

Oubliant sa douleur François courut jusqu'à sa sœur, la prenant dans ses bras, il fut heureux quand il entendit son cœur battre.
Bientôt elle se réveilla, ses yeux brillèrent quand elle vit son frère là devant elle, puis son regard vira à la peur quand elle se mit a tousser violement, expulsant le sang de ses poumons.

« François décale toi ! »

Le plus jeunes obéit a son oncle, la peur au ventre, il laissa son oncle faire, ce dernière arrêta le temps, le faisant retourner en arrière, le visage de Maria, perdu sa couleur blanchâtre, récupérant son teint de pèche, les égratignures disparurent.
Et il ré-actionna le temps sur Maria.
Qui ouvrit les yeux, instinctivement elle posa sa main au niveau de son cœur ne ressentant aucune douleur, elle sauta au coup de son oncle versant des larmes.

« Pourquoi ! Pourquoi ne pas avoir fait ca sur Eylass ! »

François c’était lever, les poings fermés et la colère peinte sur son visage.

« Simplement parce que je ne peux faire ca que sur quelqu’un de vivant François… »

Oui il aurait aimé sauver celui qui était son fils, mais il était arrivé trop tard comme a chaque fois…
Il n’avait rien dit mais c’était son fardeau arrivé toujours trop tard…
Il avait trouvé son épouse trop tard…Oh oui il l’avait trouvé, sur le sol de l’endroit qu’il appelait chez eux, elle s’avait qu’elle n’aurait put survire a l’arriver des hommes alors elle en avait finit enfermant son âme dans un scarabée que seul lui aurait trouver…

Il ne put s’empêcher de donner un coup de poing dans le mur devant lui, puis il se retourna regardant l’extérieur par le mur qui avait était détruit devant lui, il voyait la tour et les lumières qui y était visible a cause du combat qui avait lieux.

« Venges-nous… »

Pas besoin de cri pour qu’il entende son ami dire ces paroles, il avait perdue trop de personne dans cette guerre divine.
Il frappa le sol de son arme envoyant une vague de ténèbres tuant plusieurs hommes sur le coup et en une seconde il se retrouva au cœur de l’armée, balayant ses ennemies, des coups lui étaient portés, mais il n’en avait que faire, il ne pouvait que revoir la scène qui avait eu lieux un peu plus tôt, sa compagne tué sous ses yeux, sans qu’il ne puisse rien faire, a cause de cette enfoiré de Gabriel, il les avait trahis…
Bien entendu Lucien l’avait tué, oh oui, mais il avait prit tout son temps…

Un coup lui effleura la joue, il souleva son arme plus effectuant un semi tourbillon, tranchant quelques têtes au passage, le sang coula jusqu'à ses main.
Quand il fut parfaitement au sol, il planta avec force son épées sur le sol qui fit trembler la terre, profitant de ce moment il sortit ses ailes, donnant un acout sur le sol il s’éleva de quelque mètres et une fois a bonne hauteur, il dirigea sa main en direction du sol, un sourire cruel sur les lèvres.
Une sphère noire, apparurent grossissant a vue d’œil et il la lança sur son épée, ce qui provoqua une explosion balayant les ennemies survivant dans un souffle.

Il se posa au sol, regardant autour de lui, se retournant il fixa l’endroit ou celui qui fut son meilleur ami était.
Il pointa du doigt dans leur direction.

« Pandémonium ouverture de l’accès Eden, fermeture du portail dans cinq minutes. »

Tûtan eut un sursaut quand la voix de pandémonium résonna dans la salle du trône.

« Accès a l’Eden, fermeture du portail dans cinq minutes, avant destruction totale du monde souterrain… »

« Quoi ! Non ! Mais notre père !! »

« Il ne veut pas c’est ca ? »

« Le seigneur va détruire l’enfer, afin que la guerre n’est aucun vainqueur. »

« Pandémonium ! Empêche son dernier ordre ! »

« Impossible. »

« Maria…François, passer le portail… »

« Mais mon oncle !! »

« Je le prendrais mais je vais rester jusqu'à la fin…Je me dois de rester encore un peu ici avec lui… »

Les enfants pleurèrent, regardant au loin leur père se battre pour cette terre qu’on lui avait donnée et qu’on essayer désormais de lui reprendre.
Une fois les enfants disparues, il tourna une nouvelle fois la tête pour voir son ami égyptien.
Ce n’est pas au beau jour pour mourir…Mais on ne le choisit pas.
Un nouveau portail s’ouvrit dévoilant des armées aillés blanche apparaitre.
Les ailes fièrement déplié le seigneur des lieux leur souri en s’inclinant bêtement, alors que les hommes essayèrent de l’attaquer un pentacle fait de sang se dessina au sol.

« Bienvenue aux Enfers. »

Le pentacle rétrécit pour n’apparaitre que sous les pieds du lanceur.
Les ailes noires se replièrent autour de leur porteur, une aura noir s’échapper du Seigneur et bientôt l’aura se changea en champs magnétique.
Et le sol trembla, une dernière fois la voix de Pandémonium se fit entendre.

« Processus lancé. »

Lucien entra en lévitation, toujours avec ce sourire aux lèvres, le pentacle explosa, provoquant une déflagration autour du lanceur, et bientôt l’aura ténébreuse prit plus de matière, faisant disparaitre le Seigneur des lieux, puis une incantation ce fit entendre, les soldats reculèrent de quelques pieds, mais c’était déjà trop tard, la magie et l’énergie du Porteur de Lumière étaient maintenant stocké autour de lui, comme une bombe…

« Extinction du monde des Enfers. »

Alors que les soldats essayèrent de trouver un moyen de s’échapper, le flux d’énergie arrêta d’augmenter et il relâcha toute l’énergie stocké provoquant une déflagration balayant tout sur son passage…
Voyant la vague arriver vers lui Tût traversa le portail évitant de justesse le flux.

De l’autre coté du portail, il arriva dans une petite ville, calme du nord de l’Angleterre, il avança parmi les ruelles.
Le roi continua son trajet jusqu'à un petit manoir, il passa la grille le visage terne et triste, ce fut Tom qui lui ouvra la porte de la demeure.
Le jeune médecin attrapa de justesse son ami, avant qu’il ne tombe au sol, il le soutenu avec peine autant physiquement que mentalement.

« Hyde, quand tu en as finis avec les enfants vient m’aider ! »

Voila l’histoire la plus vieille du monde vient de se terminer, au bien sur beaucoup continuerons a croire qu’il a toujours un dieu et un diable.

La dernière guerre divine avait eut lieu et pour la première fois il n’y a eut aucun vainqueur, seulement des perdants, seulement la tristesse restera avec nos héros.

Une femme rie, tenant un enfant des ses bras, le petit garçon descend des bras de la femme aux cheveux de feux.
Il court vers l’homme en souriant.
Mais bientôt quelque chose coupa cette rêverie, une douleur, a-t-on mal quand on est mort ?
Avec lourdeur ses paupières s’ouvrir, tout autour de lui était floue, puis des décombres, devenant une plaine.
Le fleuve reprenait sa teinte normale, le sang du porteur avait suffit à réanimer la mort de cette terre.
Lucifer se trouvait la bayant dans son sang, ce même sang qui était entrain de recrée tout…Comme avant…
Alors ce concentrant le mieux qu’il put, un doigt bougea, puis cinq, puis dix…Ensuite les pieds.
Bien le plus dur était fait, maintenant ce lever serait il possible ?
Lucifer réussit a ce lever tant bien que mal, il regarda autour de lui, tout était comme avant…
Il ria, ria, encore, alors tout c’était reconstruit, tout était normal ?

« Pandémonium ? »

« Mon seigneur dois j’activer la procédure de relancement ? »

« Oui. Utilise les âmes des anges comme carburant…Il y a encore beaucoup de travail… »

Tendant les bras devant lui, une sphère de lumière éclaira les alentours en son intérieur un enfant.

« Debout…Tu as assez dormis. »

L’enfant ouvra les yeux, toute ces blessures avait disparut.

« Pandémonium, comment est ce possible ? »

« L’égyptien a crée une barrières de protection autour de vous, mon seigneur. »

Le démon souri au petit garçon, qu’il déposa au sol.

« Ca te tente de réveiller Maman ? »

« Comme dans la belle au bois dormant ? »

« Oui. »

« Youpi ! »

Le petit garçon passa devant son ainé en regardant tout autour de lui, mais il s’arrêta quand un bruit sourd le fit se retourner.
Son « papa » venait de tomber au sol, bien trop fatigué pour continuer.

«Papa !? »

« Tu vas y aller tout seul d’accord, puis tu n’auras pas peur Pandémonium sera avec toi… »

« D’accord ! Alors je me dépêche ! »

Oui du sommeil il en avait besoin, beaucoup de sommeil tout devint sombre autour de lui pendant qu’il sombrait dans l’inconscience.
Le temps passe, passe et les rêves aussi.
La tête lourde, le diable ouvrit les yeux, réveillé par des rires, posant sa main sur le haut de son front, puis son autre main s’attarda sur les draps, des draps ?
Se forçant a ouvrir les yeux, il regarda a sa gauche, une fenêtre donnant sur…un jardin.
Un petit garçon jouer sur le dos d’un loup, deux femmes se ressemblant étrangement les regarder en riant, un autre couple était la aussi.
Alors c’était finit ?
Il avait survécu ?
Il était chez lui ?
Posant sa main sur ses yeux, il laissa couler des larmes.
Une main douce retira la sienne de ses yeux.
Voir le diable pleurer quel honte pour lui.
Mais quand il ouvrit les yeux ce fut pour tomber sur ce qu’il n’aurait jamais penser revoir.

« Bien dormis, beau prince ? »

Bientôt un loup sauta sur le lit, léchant avec avidité les joues de son père, l’égyptien s’asseya a son tour sur le bord du lit, riant a son tour du spectacle.
Le petit garçon était bercé dans les bras de son ainé aux cheveux roux.
A la porte souriant avec fierté le médecin de cette famille spéciale, c’est en éclatant en sanglot que l’amant de ce dernier sauta des ses bras trop émue par le spectacle [[ndr : Et ca c hyde Oo]]

_________________


Epique quote : LOLZROFLMAOBBQWTF POULET
(Ne jamais énervé un geek c'est dangereux...pour les yeux)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La guerre Divine[drama]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les films sur la guerre du Vietnam
» Notre Mère la guerre de Kris et Maël
» Collaboration 2e guerre mondiale
» Forum RPG La Guerre Des Clans
» [De Schaepdrijver, Sophie] La Belgique et la Première Guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fiction Garden :: Fiction Originale :: Vos Fictions-
Sauter vers: