Fiction Garden

Un jardin où se cultive les histoires et les fanfictions...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Endless Fantasy [Multiparter/Fantasy/Yuri]

Aller en bas 
AuteurMessage
Fudôshin
Petit Scribouillard
Petit Scribouillard
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Endless Fantasy [Multiparter/Fantasy/Yuri]   Ven 10 Juin - 12:48

Endless Fantasy

Auteur : Fudôshin
Disclaimer : les personnages sont à moi. Fiction en 9 parties.
Genre : Multiparter/fantasy/yuri
Résumé : Manigances et romances en Eranorre.

Partie 1: Rencontre

Juniper vérifia que sa tunique avait bien séchée et s’en revêtit. Elle ramassa ses affaires et reprit le sentier qui l’avait menée jusqu’à l’étang. Son apprentissage étant terminé, son maître lui avait donné une mission à accomplir.
« Pas la peine de revenir ensuite, tu peux rentrer chez toi » avait déclaré le maître assassin. June avait donc éliminé sa cible et elle errait maintenant sur les routes, sans réussir à décider de la direction à prendre. Un bruit de pas alerta Juniper qui se plaqua, par pur réflexe, au tronc le plus proche. Un cri rageur précéda les cliquetis d’un combat. June se mit à courir et tomba sur un carrosse richement décoré. L’escorte peu nombreuse se battait avec une véritable horde de brigands. La jeune femme lâcha son sac, dégaina sa dague et entra dans le combat. Elle esquivait avec agilité et ses coups étaient d’une précision mortelle. Le sol fut bientôt jonché de cadavres. June inspecta les alentours à la hâte. Elle trouva un sergent agonisant, dernier membre vivant de l’escorte. Il respirait avec difficulté en serrant un carreau d’arbalète qui lui transperçait la poitrine.

- Pro…Protégez…
- Qui ? Qui a besoin d’être protégé ? le pressa June en lui soulevant la tête.
- La…La Prin…Princesse…
- Sergent ! gronda June. Restez avec moi !

Les yeux de l’homme roulèrent dans leurs orbites et il rendit l’âme avec un dernier râle. June lui ferma les yeux et soupira. Elle fit lentement le tour du carrosse et en ouvrit précautionneusement la porte. Le battant grinça et révéla une jeune femme prostrée sur le sol.

- Princesse ? interrogea Juniper, touchée par la beauté de la jeune fille.
- Qui êtes-vous ? paniqua l’inconnue.
- Je m’appelle Juniper Seven. J’ai aidé votre escorte à éloigner les bandits. Il n’y a aucun survivant.
- Que vais-je faire ? sanglota la princesse.
- Je peux vous reconduire si vous le souhaitez.

June grimpa dans le véhicule et aida la princesse à se réinstaller sur la confortable banquette. La jeune femme continuait de pleurer. Prise d’un élan d’affection, et sans réellement y réfléchir, June la prit dans ses bras et la consola tendrement.

- Pou…Pourquoi faites-vous ça ?
- A vrai dire, je ne sais pas. Vous m’êtes sympathique.
- Vous êtes quelqu’un de curieux.
- On me le dit souvent. Mais pas besoin de me vouvoyer. Je ne suis qu’un modeste assassin. Débutante qui plus est.
- Un assassin ?!
- Je viens à peine de finir ma formation.
- Tu sembles pourtant douce.

June haussa les épaules avec un sourire énigmatique. Elle sortit sans un mot, ramassa son sac au bord du chemin, s’installa à la place du cocher et fouetta l’attelage. La princesse ouvrit une sorte de judas et s’adressa à June :

- Dis-moi, Juniper…Où m’emmènes-tu ?
- Au château de votre père, Princesse.
- Pourquoi ne m’enlèves-tu pas pour demander une rançon ?
- Je suis un assassin, pas un bandit de grand chemin, corrigea Juniper sans quitter la route des yeux. Je n’agis que sur demande expresse. On me donne une mission, je l’exécute. Je n’agis pas selon mon propre chef.
- Tu veux dire que tu n’aimes pas tuer ?
- C’est simplement mon métier. Je ne suis pas plus sanguinaire qu’un charcutier.

La princesse se rencogna sur la banquette perplexe. Elle apprécia le trajet. Contrairement aux cochers officiels qui sont tenus de rouler vite, généralement à la demande de l’escorte, June roulait lentement comme si elle se fichait du temps de trajet. Le paysage devint plus familier et le carrosse entra bientôt dans les faubourgs de la capitale. Les gens jasaient sur le passage du véhicule qui n’empruntait pas la voie habituelle. Arrivée devant le palais, les sentinelles vinrent à la rencontre de Juniper en tentant de la faire descendre manu militari. La jeune femme en assomma un et esquiva le deuxième avec aisance. Elle lui assena un violent coup derrière les genoux, le priva de sa hallebarde et lui posa le tranchant de la lame sur le cou.

- Veuillez avoir l’obligeance de prévenir le roi Asken du retour de sa Sérénité la princesse Ariana, demanda Juniper avec déférence.

Quelques minutes plus tard, June fut introduite, en compagnie de la princesse, dans la salle du trône. Le roi siégeait sur un énorme trône d’ivoire.
- Ma fille, dit-il en voyant entrer Ariana. Vous voilà saine et sauve.
- Oui père. Grâce à cette jeune femme.
Se rappelant de ce que son maître lui avait appris. June posa un genou à terre devant le roi et déclina son identité.
- Juniper Seven, assassin de la Guilde, pour vous servir, Majesté.
- La Guilde vient d’Eranorre, si mes souvenirs sont exacts. Que fait un assassin d’Eranorre en territoire Jankaran ?
- Je recherche des contrats.
- Serais-tu capable de protéger quelqu’un ?
- Bien sûr, votre Grandeur.
- Tu seras donc responsable de la sécurité de ma fille. Si cela vous convient, déclara-t-il en se tournant vers Ariana qui avait prit place dans un second trône.
La princesse hocha la tête.
- Bien, reprit le roi. Juniper Seven, je te nomme garde du corps officiel de la princesse Ariana d’Asken de Jankara. Relève-toi.
June obtempéra et suivit la princesse qui sortit de la salle après une élégante révérence.


Les deux jeunes filles se dirigèrent vers les appartements de la princesse. Ariana s’assit sur le lit, tandis que June restait debout dans un coin. Aria observa Juniper avec attention.

- Il faut te trouver des vêtements dignes de ta fonction. Après tout, tu vas devoir me suivre il faut donc que tu sois présentables devant les plus grands de ce monde.

June soupira. Elle détestait les mondanités. Aria l’entraîna dans un grand dressing et lui somma d’enlever ses habits. Juniper retira ses bottes, sa tunique rouge fanée et son pantalon de toile noir. Elle retira ensuite les couteaux de jets qu’elle portait aux chevilles et le couteau de chasse dans son dos. Ne lui restait que ses sous vêtements. Aria ramassa les fripes poussiéreuses et les rangea dans un grand panier.

- Ils seront lavés et je te les rendrais, informa la princesse en voyant June protester.

Aria lui donna des braies rouges, des chausses noires et des bottes qui montaient jusqu’au genou. Puis une chemise blanche avec un gilet noir.

- Je comprends que vos gardes sont inefficaces. Comment voulez vous que je me batte avec cet accoutrement ?!
- Mais, il faut être présentable pour côtoyer les nobles.
- A votre aise. Mais sachez que je ne pourrais jamais vous protéger efficacement ainsi. Je ne peux pas ranger mes armes.

Aria prit place dans un grand fauteuil et laissa June se choisir une tenue. La jeune femme déambula dans la pièce, regardant ce qui était à sa disposition. Aria ne pu s’empêcher d’admirer le corps félin et musclé de June. Cette dernière opta pour un pantalon de cuir noir et des bottes à bout ferré qui lui montait au trois quart des mollets. Elle pu ainsi y ranger ses poignards. Une tunique rouge cintrée brodée de noir faite d’un lin très fin vint parfaitement épouser les formes avantageuses de l’assassin. June échangea ensuite son fourreau élimé contre un neuf, avec des dorures discrètes mais élégantes. Une grande cape de laine noire avec un dragon rouge retenue par une broche en or, complétait la tenue.

- ça ne gène pas tes mouvements ? demanda Ariana, admirative.
June esquissa quelques enchaînements de coups et sourit à la princesse.
- Je suis assez élégante ?

Ariana hocha la tête et enleva sa tenue. Elle se retrouva nue devant Juniper. La jeune garde du corps avala sa salive avec difficulté, époustouflée par la beauté de la princesse. Ariana se choisit une robe d’un très beau vert émeraude, assortie à ses yeux. June l’aida à l’enfiler et serra avec douceur les lacets.

- Tu as déjà été femme de chambre ? demanda Aria en se mirant.
- Non jamais.
- On dirait pourtant que tu as fait ça toute ta vie.


La débrouillardise de June permit à Aria de s’affranchir de nombre de personnel. Tout d’abord, June remplaça sa chambrière en l’aidant à s’habiller et à se coiffer. Puis, elle aidait la princesse en lui servant de partenaire durant ses cours de danse. Elle dormait même en travers de la porte de la princesse afin de la protéger même la nuit. Les journées des jeunes femmes se déroulaient donc d’une manière assez monotones. Le seul quartier libre de June avait lieu pendant le repas de midi : le service de protection royal se chargeait de la sécurité. L’apprentie assassin en profitait pour aller faire quelques passes d’armes avec les gardes royaux.

Ce quotidien paisible dura pendant plusieurs mois. Mais un jour le roi Asken convoqua sa fille dans sa chambre. June attendait au dehors, appuyée contre le mur. Elle tendit l’oreille. Ses sens beaucoup plus aiguisés que ceux des humains ordinaires lui permirent de saisir quelques bribes de conversation. Consciente que ce qu’elle venait de faire était une indiscrétion elle secoua la tête et reprit son attente. Aria sortit en sanglotant. June la suivit sans un bruit. Une fois dans la chambre de la princesse, elle serra sa protégée contre elle.

- Mon père veut me marier, se lamenta Ariana.
- Avec qui ?
- Le roi d’Eranorre !
- Ce vieux machin ?!
- Je ne veux pas.
- Laissez moi parler à votre père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fudokariprod.free.fr
Fudôshin
Petit Scribouillard
Petit Scribouillard
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Endless Fantasy [Multiparter/Fantasy/Yuri]   Lun 11 Juil - 12:00

Partie 2 : Stratégie


June frappa à la porte de la chambre du roi. Ariana s’était endormie et la jeune assassin l’avait laissé sous la garde de quelques soldats. La voix de stentor du roi invita June à entrer.

- Votre Majesté, commença Juniper en s’inclinant.
- Tu tombes bien, j’ai un service à te demander.
Il invita June à s’asseoir sur un fauteuil face à lui et reprit :
- Je pense que ma fille t’a entretenu des projets de mariage que j’ai pour elle.
- Dyspar d’Eranorre ?
- Exactement. Ce mariage fait partie d’un plan de plus vaste envergure. Mais pour le mener à bien j’ai besoin de ton dévouement et de ton entière coopération.
- Je vous écoute.
- Je veux étendre mon royaume. Je me fais vieux et j’ai envie que mon nom reste dans l’histoire. Faire la guerre serait coûteux en vies humaines et une pure folie à mon âge.
- Voilà pourquoi vous projetez de vous emparer d’Eranorre par l’intérieur.
Le roi sourit, ravi que Juniper comprenne son point de vue. Ils discutèrent encore longtemps, puis June rejoignit la chambre de sa maîtresse. Elle congédia les gardes, s’enroula dans une couverture, et, dos à la porte, s’endormit.



Après plusieurs jours de négociation discrète, Asken et Juniper arrivèrent à convaincre Aria de la nécessité de ce mariage. Ariana et sa dot devait donc voyager jusqu’au royaume voisin d’Eranorre, en compagnie de Juniper. Quelques jours avant le départ, le Roi Asken mourut subitement. La gestion du Royaume fut donc laissée à un neveu du roi. Après la cérémonie funéraire, le convoi s’ébranla en direction d’Eranorre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fudokariprod.free.fr
Fudôshin
Petit Scribouillard
Petit Scribouillard
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Endless Fantasy [Multiparter/Fantasy/Yuri]   Lun 11 Juil - 20:06

Partie 3: Retrouvailles

L’arrivée au château d’Eranorre se fit sous une pluie battante. June descendit du carrosse royal et accompagna la princesse sur le perron du château où l’attendait Dyspar d’Eranorre. Elle donna quelques ordres au chef de l’escorte.

- Chère princesse, commença Dyspar d’un ton lénifiant, Je me réjouis de vous accueillir sous mon toit. Mais je dois, avant tout, vous présenter mes plus sincères condoléances. La mort de votre père m’a causé beaucoup d’émoi.
- C’est très gentil à vous, répondit Ariana sur un ton policé.
- Ne restez pas à l’humidité très chère, l’invita Dyspar. Votre, euh, suivante peut venir avec nous.
- C’est très aimable, répondit June, affable. Mais je dois d’abord m’occuper du bien être de mes hommes.
- Juniper est la responsable de mon escorte, expliqua Aria.
- Dans ce cas.

Dyspar claqua des doigts. Un homme brun de haute taille, vêtu de noir sortit d’un recoin et s’avança.

- Maître d’armes, aidez à l’installation des troupes de la princesse. Vous guiderez ensuite votre homologue jusqu’à la salle de banquet.
Le roi s’avança ensuite en guidant Aria. June attendit que la porte se soit refermée pour s’adresser au Maître d’armes.
- Je ne m’attendais pas à vous trouver ici, Maître Fuscus.
- Je te retourne le compliment. Tu as eu une belle promotion, Seven.
- Vous n’imaginez pas à quel point.

Ils guidèrent l’escorte jusqu’à la garnison et s’assurèrent que tout le convoi, hommes et bêtes, soit bien installé. Ensuite, ils rejoignirent Aria et Dyspar. June vint, par pur réflexe, se placer derrière la princesse. Elle vit que Fuscus avait adopté la même position vis-à-vis du roi.

- Vous avez fait connaissance ? demanda Dyspar à son Maître d’armes.
- Inutile, nota Fuscus, il se trouve que Juniper est une de mes anciennes apprenties.
- Quelle heureuse coïncidence, s’exclama Dyspar avec un air faussement enjoué.
Le reste de la soirée se passa en discussion aussi inutile que vaine. C’est à une heure avancée de la nuit que June et Aria entrèrent dans la suite réservée à la future épousée.
- Je suis fatiguée, déclara Ariana une fois que la porte fut refermée.
- Le trajet et la soirée ont été longs, confirma June.

Elle commença à défaire les liens qui retenaient la lourde robe de brocard de la princesse. La robe tomba au sol avec un bruit étouffé. Aria se retourna et se blottit contre June. L’assassin berça la future reine et la porta sur le lit avant de la border avec douceur. Elle rangea ensuite la robe dans la malle que les serviteurs avaient montée. June fouilla dans son sac, déroula sa couverture et se coucha en travers de la porte.

- June.
- Qu’y a t-il Princesse ?
- Viens.

June se leva et laissa sa couverture en boule sur le sol. Elle s’assit sur le lit.

- Je n’ai pas envie de me marier. Surtout avec Dyspar. Il est vieux et il semble méchant.
- Ne vous inquiétez pas, Princesse. Nous devons suivre la volonté de votre père, qui était un homme bon. Jamais il ne vous aurait laissée entre de mauvaises mains.
- Tu as raison, déclara Aria en baillant. Merci June.
- Je suis là pour ça, Ma Reine.

Aria s’endormit comme une souche. June retourna à sa couverture. Quelques minutes plus tard un grattement se fit entendre de l’autre côté de la porte.

- Seven, réveille-toi.
June se leva et sortit dans le couloir en veillant à ne pas faire de bruit.
- Quoi ? grogna-t-elle à l’adresse de Fuscus.
- J’aimerais savoir ce que tu fiches là.
- Je protège la princesse de Jankara.
- Je te connais, Seven. Tu es là pour autre chose.
- Je t’assure que t’es qu’un vieux paranoïaque.
- Tu prépares quelque chose j’en suis sur.
- ‘scuse mais je dois retourner à mon poste, lança June en rentrant dans la suite princière.
- J’t’en foutrais des excuses, jura Fuscus en retournant à sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fudokariprod.free.fr
Fudôshin
Petit Scribouillard
Petit Scribouillard
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Endless Fantasy [Multiparter/Fantasy/Yuri]   Mar 26 Juil - 18:03

Partie 4 : Union

Deux jours plus tard, le mariage unissant la Princesse Ariana d’Asken de Jankara au Roi Dyspar de Dynpaar d’Eranorre fut célébré. La cérémonie fut magnifique. La robe immaculée de la mariée renforçait sa beauté naturelle. A côté d’elle, Dyspar dans une armure rutilante pleine de dorures semblait être un nain disgracieux. Un tournoi avait était organisé afin que les vassaux viennent montrer leur force. La clôture du tournoi était assurée par Fuscus et Juniper.

- Pour clore cette joute dans l’esprit le plus chevaleresque, cria le héraut, le dernier combat opposera le Maître d’armes Fuscus Palabundus au service de notre Roi Dyspar à Juniper Seven Garde personnelle de notre Reine Ariana. Que les combattants s’avancent.

June et Fuscus entrèrent dans l’arène. Chacun avait une dague et portait les couleurs de leur monarque respectif : jaune et azur pour Fuscus, vert et orange pour June.

- Le combat prendra fin au premier sang versé, avertit le héraut. Que le combat commence.

Les deux adversaires se jetèrent l’un sur l’autre. Les lames s’entrechoquaient à une vitesse incroyable. Mais Fuscus désarma June grâce à sa force physique supérieure. June esquiva son coup de dague et le désarma à son tour d’un habile coup de pied. Le héraut allait arrêter le combat afin que les deux protagonistes ramassent leurs armes mais le roi l’interrompit d’un geste. Le combat se continua donc à mains nues. Les deux adversaires s’esquivaient en déployant une agilité hors normes. Les coups pleuvaient et ne rencontraient souvent que le vide. Fuscus fit tomber June. La jeune femme roula sur le côté et envoya un uppercut à son ancien maître. Fuscus tituba et essuya un filet de sang qui coulait à la commissure de ses lèvres.

- Juniper Seven de la suite de la Reine Ariana remporte le combat, annonça le héraut.

Les deux combattants se serrèrent la main et vinrent saluer les monarques. Aria remit un ruban de soie vert à Juniper en récompense. La jeune femme accompagna son maître dans la tente de secours.

- June ! tu n’es pas blessée ? demanda une femme qui rangeait différents onguents.
- C’est bon, j’ai rien M’man, répondit-elle machinalement. Maman ?! Mais qu’est ce que tu fais là ?!
- Fuscus m’a invitée. Je vais devenir la devineresse officielle de la cour.
- Manquait plus que ça, grommela Juniper en jetant un regard noir à Fuscus.
- Je me suis dit que Monà apprécierait de se trouver près de sa fille. Vu que tu n’as pas daigné l’informer de la fin de ta formation.

Monà s’employait déjà panser la plaie du maître d’armes.

- Je retourne voir Aria, signala June en sortant.



Le tournoi fut suivi d’un banquet. Tous les nobles d’Eranorre et de Jankara semblaient s’être rassemblés dans la grande salle du château de Dyspar. De nombreux baladins et jongleurs égayaient la fête. June était assise à la gauche d’Aria avec sa mère. Tous mangèrent et burent de bon cœur. A la fin de la soirée, le Roi et la Reine se retirèrent dans leur chambre, escortés par Juniper et Fuscus. Le battant de bois se referma sur le couple. June et son maître prirent donc place sur des sièges en face de la chambre royale. Après une dizaine de minutes d’attente, le vin aidant, ils commencèrent à somnoler. Dans cet état de semi conscience, les sens surhumains de June se réveillèrent malgré elle.

« Non, Dyspar. Arrêtez ! Ne gâchons pas une si belle soirée ! disait la princesse. »
« Vous êtes mon épouse désormais. Il est de mon devoir de vous faire mienne. »
- NON !

June ouvrit les yeux et se releva en une fraction de seconde. Inutile d’avoir des pouvoirs magiques pour deviner ce qui se tramait dans la chambre. Elle allait ouvrit le battant quand une main se posa sur son épaule.

- Qu’est ce que tu fais ? demanda Fuscus en l’agrippant par le col de sa tunique.
- Je vais sauver la vertu d’une jeune fille.
- Tu ne PEUX pas, cracha le vieil assassin.
- J’ai juré de protéger Aria au péril de ma vie.
- Tu mourras si tu entres dans cette pièce et tu ne feras que retarder ce qui est inéluctable. Crois-moi, tu lui seras plus utile vivante.
- …

Il lâcha son ancienne apprentie et s’assura qu’elle reprenne sa place. Quelques minutes plus tard, la porte s’ouvrit de l’intérieur. Aria en sortit, en pleurs et à demie nue. June la serra contre elle et la conduisit dans ses anciens appartements. Aria passa le reste de la nuit à sangloter dans les bras de Juniper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fudokariprod.free.fr
Fudôshin
Petit Scribouillard
Petit Scribouillard
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Endless Fantasy [Multiparter/Fantasy/Yuri]   Mer 5 Oct - 21:21

Partie 5 : Rébellion

Aria et Dyspar, avaient depuis leur nuit de noce, c’est-à-dire presque trois mois auparavant, toujours faits chambre à part. Jalousement gardée par Juniper et maternée par Monà, la jeune reine se remettait peu à peu et ne voyait son mari que lors des dîners et réceptions officiels. L’été arriva en Eranorre et dans la cour intérieure du château la jeune reine admirait, en compagnie de Monà, l’entraînement que June et Fuscus imposaient à la garde. A la fin de la séance, June sauta dans l’aire sablonneuse où les soldats s’entraînaient à la lutte.

- Maître Fuscus ? interrogea-t-elle en s’emparant d’une épée en bois.

L’ancien assassin prit une arme à son tour et entra dans l’arène. Les deux combattants se saluèrent et s’affrontèrent en rivalisant d’adresse et de force. Fuscus finit par toucher au flanc son ancienne apprentie. Ils se saluèrent et reposèrent leurs armes factices.

- Votre adresse à tout les deux est surprenante, s’extasia Aria.
- Ce n’est qu’une question d’entraînement, expliqua Fuscus en s’inclinant.
- Et aussi de talent, ajouta June en s’inclinant à son tour.
- Va te laver au lieu de te vanter, la rabroua Fuscus.

June et Aria remontèrent dans les appartements privés de cette dernière, laissant Fuscus et Monà discuter dans la cour. La baignoire était remplie d’eau claire et fraîche. June s’y plongea en frissonnant. Aria s’assit près de la fenêtre et regarda June qui se savonnait.

- Ce que je vais te dire est bête, commença Ariana, mais je passe plus de temps avec toi qu’avec mon mari.
- Je trouve ça logique, je vous protège jour et nuit.
- Justement, certains pensent que je devrais passer les nuits avec mon mari, plutôt qu’avec toi.
- Je ne dors pas avec vous, se défendit June, je dors en travers de votre porte. Ainsi toute personne tentant d’entrer doit d’abord me rendre des comptes.

La jeune reine sourit et ne quitta pas Juniper des yeux jusqu’à ce que celle-ci se rhabille. Elles ressortirent ensuite dans un petit jardin intérieur que Monà avait aménagé afin de cultiver des herbes médicinales. Les plantes étaient en pleine floraison et l’air embaumait. La reine s’accrocha au bras de June et déambula en sentant les fleurs les unes après les autres. Soudain, elle s’effondra. June la rattrapa en un éclair.

- Aria ! ça va ?
- J’ai, j’ai eu une faiblesse, expliqua la jeune reine.
- Rentrons, je vais faire appeler ma mère.



June ramena la reine dans ses appartements et la fit s’asseoir. Puis elle manda un domestique pour quérir Monà. La guérisseuse examina la reine avec beaucoup de précaution et de sérieux.

- Ce n’est rien de grave, certifia-t-elle. Vous portez un enfant.
La jeune reine éclata en sanglot. June l’entoura de ses bras et la consola.
- Il ne faut pas pleurer, la rassura-t-elle. La naissance d’un enfant, qui plus est de sang royal, est toujours un grand bonheur
- Juniper a raison, confirma Monà, attendrie.
- Mais, mais, quand je pense que Dyspar est son père, ça me dégoûte.
Monà remplaça June et berça la jeune reine.
- Tu portes cet enfant, c’est le tien. Peu importe le nom de son père.
Aria se blottit contre Monà et se laissa aller à son chagrin.



Le lendemain, Aria allait beaucoup mieux. Elle annonça sa grossesse à Dyspar et à la cour lors du dîner. Le souverain en paru extrêmement satisfait mais sa bonne humeur fut de courte durée. Un messager entra dans la salle de banquet.

- Mon seigneur, une révolte a éclaté en Utharie.
- Où est-ce ? demanda Dyspar à Fuscus.
- C’est une des provinces méridionales de Jankara.
- Levez l’armée, intima le roi à June et Fuscus. Vous resterez ici, tous les deux, avec une garnison pour défendre le château. Et sa reine, ajouta-t-il comme si il venait de se souvenir de la présence d’Aria.

Juniper et Fuscus saluèrent et quittèrent la pièce en direction de la caserne.

- J’espère que tu sais ce que tu fais, déclara Fuscus en courant dans les couloirs.
- Je ne fais strictement rien, répliqua Juniper du tac au tac.
- Ce conflit va tuer des tas de gens.
- Je ne pense pas.



L’armée partit le lendemain à l’aube. Du haut du chemin de ronde, Ariana, Juniper, Fuscus et Monà observaient la colonne de chevaliers en armures étincelantes partir vers la bataille.

- Le roi m’a demandé une prédiction, avoua Monà.
- Et ? la pressa June en frictionnant Aria qui grelottait dans l’air frais du matin.
- Je lui ai dit que la révolte allait se terminer d’ici peu.
- Il doit être confiant pour la bataille, déduisit Fuscus.
- Il n’y aura pas de bataille, affirma la devineresse.

Le soleil se coucha en Eranorre. L’armée de Dyspar avait fait route à petite allure afin d’approcher le plus possible de la frontière Uthariennne. La troupe stoppa donc sa progression pour la nuit. Les conseillers du roi avait pris leur décision : l’armée d’Eranorre traverserait la frontière et surprendrait les rebelles au petit matin. Le camp fut donc dressé. Personne ne fit attention à une ombre qui se mouvait à travers le camp, se coulant de recoins en recoins. Bientôt, l’ombre entra dans la tente du roi et se dissimula habilement. Le roi entra seul et se mit au lit. L’ombre sortit de sa cachette. Le fil d’une lame brilla dans l’obscurité. Un pan de la tente s’ouvrit et l’ombre se glissa au dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fudokariprod.free.fr
Fudôshin
Petit Scribouillard
Petit Scribouillard
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Endless Fantasy [Multiparter/Fantasy/Yuri]   Mer 7 Déc - 21:37

Partie 6 : Trahison

Fuscus aperçut une silhouette qui se glissait dans les couloirs. Il courut en silence et attrapa June.

- Qu’est-ce que tu fais ici à cette heure là ?
- Je partais chercher un truc à manger.
- Les cuisines sont de l’autre côté.
- Je ne me suis pas encore bien repérée dans le château.

Fuscus grogna quelque chose d’incompréhensible et lâcha le col de June qui se glissa dans la chambre de la reine.



June se leva et ouvrit la porte à la servante qui venait apporter le petit déjeuner. Elle referma la porte et posa le plateau sur la table de nuit. Elle réveilla doucement Aria qui l’attira dans ses bras.

- Le petit déjeuner est ici, expliqua Juniper.
- Déjà ?

Aria se blottit contre le flanc de June.

- J’ai pas envie de me lever, se plaignit Ariana.
- Il faut bien pourtant. Je vais t’aider à t’habiller.

La jeune reine se leva et retira sa chemise de nuit. Elle ne tenta même pas de cacher sa nudité. June l’admira un instant et caressa le ventre de la reine. Aria gloussa de plaisir et enfila la robe que June avait sortie pour elle. Des coups précipités à la porte précédèrent un messager.

- Ma Reine !
L’homme avait l’air paniqué.
- Que se passe-t-il ? demanda Juniper.
- Le Roi Dyspar a été assassiné !
- Il est mort dans la bataille ? demanda Aria en agrippant Juniper.
- Il n’y a pas eu de bataille. On l’a retrouvé mort ce matin. Il avait la gorge tranchée.
- Avez-vous averti le maître d’arme ?

A peine June avait-elle posé sa question que Fuscus entrait dans la chambre, suivi d’une demi douzaine de soldats. Aria se mit à sangloter.

- Tout le monde dehors, grogna Juniper.

Les soldats et le messager sortirent. Aria s’assit sur le lit en tentant de refouler ses larmes. Monà entra dans la chambre après avoir frappé. La devineresse prit place près de la jeune reine et la consola.

- Tu n’as rien a nous dire ? demanda Fuscus en agrippant le bras de June.
- Pas pour le moment. Il y a des choses plus urgentes à faire.
- Que doit-on faire ? demanda Ariana en ravalant ses larmes.
- Je suppose, commença Juniper en observant Fuscus, que la rumeur court déjà dans le château.
- L’armée est en train de revenir. On l’aperçoit du haut des remparts, signala Monà.
- Cela pourrait être un signe de victoire, tenta June.
- Tous les étendards sont en berne.
- En effet, répondit Juniper, désarçonnée. Il faut avant tout faire une annonce publique, organiser un hommage pour le peuple, ainsi que les funérailles et régler la rébellion en Utharie.
- Il faut aussi que tu te retires des affaires publiques, ordonna Fuscus.
- Et en quel honneur ?
- Beaucoup pensent que tu manipules la reine.
- Tu fais partie de ceux-là ?
- Non mais il vaut mieux que tu fasses profil bas pour un temps.



La journée servit à différentes réunions d’état major. Fuscus, en supplément de ses devoirs de Maître d’armes, fut nommé Chambellan et Monà conseillère officielle. June conserva son statut de Garde Personnelle de la reine. Le peuple se rendit en nombre devant la dépouille de Dyspar, qui malgré sa mauvaise humeur, avait été pour eux un bon souverain. A l’heure du dîner un messager arriva d’Utharie pour signifier que le seigneur de la province renouvelait son serment d’allégeance à la nouvelle reine. En effet, à la mort d’Asken, Ariana était devenue la souveraine légitime de Jankara, suzeraine du seigneur d’Utharie. La mort de Dyspar faisait également d’elle la reine d’Eranorre. Le lendemain, quand l’hommage du peuple se termina, Dyspar fut ensevelit dans le caveau de sa famille et la reine reçut l’allégeance de ses vassaux venus aussi bien d’Eranorre que de Jankara.



Aria tourna le dos à June qui s’empara des lacets pour ouvrir la robe de la reine. Des coups discrets furent frappés à la porte. Juniper entrebâilla le battant et fit entrer Fuscus et Monà. Tous s’assirent sur le lit à l’exception de June qui s’adossa au mur.
Aria se blottit entre le nouveau chambellan et la nouvelle conseillère. Depuis qu’elle avait emménagé au château, et surtout depuis le début de sa grossesse, elle avait l’impression de retrouver en eux un père et une mère. Juniper éprouvait à peu près les mêmes sentiments, car à la mort de ses grands-parents elle avait été élevée par Monà qui l’avait ensuite confiée à Fuscus afin d’exploiter au maximum ses capacités et en faire un assassin digne de ce nom.

- Juniper ? interrogea Fuscus.
- Tu as raison. Il est temps de faire la lumière sur la mort de Dyspar d’Eranorre.
- Tu l’as exécuté, n’est-ce pas ?
- Oui, répondit Juniper froidement.
- Je t’avais pourtant bien spécifié que tu ne devais pas tuer par vengeance, fulmina le maître assassin en attrapant le col de June.
- C’était un contrat, cracha la jeune femme.
- Quelqu’un t’avait demandé de tuer Dyspar ?
- Oui mais j’ai trop tardé et ma reine à du en subir les conséquences.
- Qui était à l’origine du contrat ? s’impatienta Fuscus.
- Asken de Jankara.
- Je crois que tu nous dois quelques explications, intervint Monà.

Fuscus se rassit sur le lit. Juniper remit un peu d’ordre dans sa tenue et commença son récit :

- Tout a commencé quand j’ai eu fini mon premier contrat. J’ai touché ma prime et je suis partie sur les routes. Je n’avais pas envie de rentrer chez moi. Après avoir sauvé Aria d’une embuscade et l’avoir ramenée chez Asken il a voulu s’entretenir avec moi. Il voulait donner à sa fille un royaume plus étendu. Mais il savait bien qu’il ne pourrait jamais conquérir l’Eranorre par la force. Alors il avait entreprit les démarches pour marier Aria à Dyspar. A sa mort le royaume de Jankara serait revenu à Aria en plus de l’Eranorre qu’elle obtiendrait par mariage. Mais il savait que Dyspar allait martyriser sa fille. C’est là que je devais intervenir. Un de ses vassaux devait provoquer des troubles et je devais tuer le roi dans la bataille. Mais Dyspar a voulu que je reste au château.
- C’est pour cela que tu l’as abattu pendant son sommeil. La distance n’était pas un problème pour quelqu’un ayant tes capacités, conclut Fuscus.
- Ma reine je suis responsable de la mort de votre mari, déclara solennellement June en mettant un genou à terre.
- Relève-toi. Tu n’as fais qu’obéir à un ordre de mon père, répliqua Aria sur le même ton.
Fuscus et Monà quittèrent la chambre royale. Aria se changea et se coucha tandis que June se pelotonnait près de la porte.



Dans les mois qui suivirent Aria s’employa à administrer de son mieux les deux pays. L’aide de son cousin, qui régissait Jankara selon la volonté d’Asken, n’était pas négligeable. Le peuple ne s’en plaignait pas et louait même la bonté de la jeune souveraine. Mais un jour, un homme vêtu des armoiries de la maison royale d’Eranorre se présenta à Aria.

- Je suis Dihapne, seul parent encore vivant de feu Dyspar de Dynpaar d’Eranorre.
- Je suis enchantée de vous rencontrer, répondit courtoisement Ariana.
- Il se peut que vous soyez moins enchantée une fois que je vous aurai exposé ma requête.
- Je vous écoute.
- Je viens réclamer mon trône. En tant que dernier descendant vivant de Dynpaar d’Eranorre, je suis le souverain légitime.

Aria resta sans voix. Elle jeta un regard furtif à Monà et Fuscus. Le chambellan se leva et prit la parole :
- La reine Ariana est devenue souveraine d’Eranorre par mariage. La loi stipule que le dernier vivant dans le couple royal assure la régence jusqu’à sa mort.
- Veuillez donc considérer ceci comme un coup d’état.
Dihapne claqua des doigts et une vingtaine d’hommes en armes entrèrent dans la salle. Rapides comme l’éclair Juniper et Fuscus se lancèrent tout de suite sur le bataillon. Monà fit discrètement sortir Aria par une porte dérobée. En accord avec le plan, établit par Fuscus pour les cas d’urgence, les deux femmes sortirent par une voie détournée et montèrent dans la charrette de la guérisseuse.
- Nous allons attendre June et Fuscus, informa Monà.
Quelques minutes plus tard, des bruits de pas précipités se firent entendre.
- Qu’attendez-vous ? grogna Fuscus en sellant un cheval.
Le chariot démarra, bientôt suivi de deux chevaux. Ils passèrent la grande porte du château poursuivit par les fantassins de Dihapne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fudokariprod.free.fr
Fudôshin
Petit Scribouillard
Petit Scribouillard
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Endless Fantasy [Multiparter/Fantasy/Yuri]   Mer 7 Déc - 21:49

Partie 7 : (Re)naissance

Sure d’elle, Monà entraîna tout le monde dans la forêt avant de ralentir.
- Et maintenant ? demanda June.
- Direction Tauria Novà, répondit sa mère adoptive sans hésiter.
- Pourquoi là-bas ? J’ai aucune envie d’y aller, grogna Juniper.
- C’est suffisamment éloigné pour nous permettre de nous cacher un moment, expliqua Fuscus.
- On pourrait aller à Jankara, à la place, suggéra Juniper.
- Passer la frontière serait trop compliqué.
Le convoi s’ébranla donc en direction de Tauria Novà.



- Pourquoi ne veux-tu pas retourner à Tauria Novà ? demanda Aria.
- C’est l’endroit où j’ai grandi, répondit June en adaptant la vitesse de sa monture.
- Tu ne veux pas retourner chez toi ?
- Je suis un assassin maintenant, je n’ai plus de chez moi.
Les yeux d’Aria se mouillèrent de larmes de tristesse et de pitié.
- Pourquoi pleurez-vous ? demanda Monà en lançant un regard noire à sa fille adoptive.
- June n’a plus de maison, renifla la reine.
- Ah, fit Monà en se grattant le menton. Juniper à choisit de ne plus avoir de maison. C’est le lot de tous les assassins.
- Fuscus aussi ? interrogea Ariana en détaillant la silhouette du maître d’armes qui chevauchait devant.
- Fuscus aussi.



Après deux jours de chevauchée quasi ininterrompue, ils arrivèrent à Tauria Novà, dans la maison des grands parents de June. La bâtisse n’était plus occupée depuis que Monà était venue vivre au château d’Eranorre. Juniper s’arrêta devant la porte et produisit une clef antique qui ne la quittait jamais. Elle l’introduisit dans la serrure et, après deux tours, la porte s’ouvrit en soulevant un nuage de poussière. Les trois femmes s’occupèrent de rendre quelques unes des pièces habitables tandis que Fuscus s’occupaient des chevaux dans l’étable attenante.

- C’est une jolie maison, commenta Aria en ouvrant la fenêtre.
- Elle est dans la famille depuis des générations, répondit June en passant le balai.
Monà s’occupa de faire un feu dans la grande cheminée et de préparer le dîner. Aria et June dépoussièrent et aèrent deux chambres. Voulant nettoyer la chambre réservée à Fuscus plus en profondeur Aria tenta de tirer une commode. June l’en empêcha.
- Je ne pourrais pas balayer correctement, argua Aria.
- Il est hors de question que vous balayiez, dit fermement June en lui retirant le balai des mains.
- Je suis peut être reine mais je suis capable de balayer sans avoir une horde de domestiques.
- Je n’en doute pas, mais je pense que vous avez fait suffisamment pour aujourd’hui. Dans votre état il faut se ménager, la gourmanda tendrement Juniper.

Aria passa une main tendre sur son ventre. Son enfant allait naître d’ici peu alors qu’elle se trouvait dans une situation plus que délicate. La proximité de l’échéance lui avait jusque là échappé car sa jeunesse et sa bonne santé lui avait permit de continuer à vivre normalement pendant sa grossesse. Elle s’assit sur le lit et regarda June balayer la pièce. Les muscles saillants de la jeune femme frémissaient à chacun de ses mouvements, trahissant une forme physique exceptionnelle.

- Comment allons-nous faire June ?
- Faire quoi ?
- Je ne sais pas par où commencer. Nous sommes en fuite n’est-ce pas ?
- Sans aucun doute.
- Dans ce cas, nous sommes bloqués ici. Au moindre déplacement des soldats de Dihapne peuvent nous capturer. Et je vais bientôt mettre au monde mon enfant. Et nous ne pouvons pas retourner à Jankara.
- Vous savez, ma reine, j’ai moi aussi des doutes sur le futur proche. Mais j’ai une entière confiance en Monà. Si elle nous a fait revenir ici c’est qu’elle a une idée en tête.

June eut à peine finit de parler quand Monà les appela pour le dîner. Elle avait réussit en un rien de temps à préparer un repas délicieux et nourrissant. Tous se réunirent autour de la vieille table branlant et partagèrent la nourriture. Aria se sentit entourée et heureuse comme rarement auparavant. Elle réalisa qu’elle avait confiance en eux. En la sagesse de Monà, en la force de Fuscus et au courage de Juniper. Une fois le repas terminé et un rapide rangement effectué, tous se retirèrent pour la nuit. June laissa le lit double à Monà et Aria et s’endormit comme à son habitude en travers de la porte.



Un gémissement tira June de son sommeil. Elle s’assit et écouta attentivement les bruits anciennement familiers. Le gémissement recommença. June se leva et s’approcha du lit. Aria était recroquevillée sur elle-même et gémissait par intermittence.

- Que se passe-t-il ? chuchota Juniper.
- J’ai mal, souffla Ariana les yeux dans le vague.

June passa la main sur le ventre de la reine. Les muscles semblaient noués et se contractaient à intervalles à peu près réguliers. Tout en caressant tendrement Aria, June allongea le bras et secoua vivement Monà. Il fallut une dizaine de seconde à la guérisseuse pour se réveiller. Sans un mot, June lui prit la main et la posa sur le ventre de la jeune reine. Monà hocha la tête :
- Va réveiller Fuscus, ravive le feu et va me chercher de l’eau.
June sourit à Aria d’un air encourageant et sortit de la chambre.



Fuscus était nerveux, très nerveux. Son ancienne apprentie était venue le réveiller en pleine nuit, en lui annonçant que la reine d’Eranorre était en train d’enfanter. Il avait aidé June à faire les préparatifs demandés par Monà mais c’était vu refusé l’entrée de la chambre par la guérisseuse. Elle l’avait regardé avec ses grands yeux et lui avait doucement expliqué que par tradition aucun homme ne doit rentrer dans la chambre de la parturiente. Et maintenant que l’aube commençait à poindre, il était assis dans la cuisine et tambourinait avec ses doigts sur la table. L’inaction ne lui seyait guère. N’en pouvant plus, il remonta et se mit à faire les cents pas devant la porte de la chambre. Il entendait June et Monà encourager la jeune reine. Aria poussa bientôt un cri rauque, rapidement suivit du premier cri d’un nouveau-né. Monà l’appela, se doutant qu’il se tenait derrière la porte. Il entra et grava la scène dans sa mémoire. Le moment était historique, après tout c’était la naissance de l’héritier de Dyspar d’Eranorre. June tenait Aria dans ses bras. La jeune reine était fatiguée mais elle rayonnait de bonheur. Monà quand à elle, langeait un être minuscule et braillard avec des gestes doux et experts. Fuscus félicita la jeune mère et lui demanda comment elle allait nommer le nouveau-né. Aria déclara solennellement qu’elle laissait à Monà le choix du nom. La guérisseuse inclina la tête en guise de remerciement et éleva l’enfant au dessus de sa tête :

- Tu seras Delbaeth car tu seras le néant dont tout surgira.
Elle donna ensuite le bébé à sa mère qui le berça tendrement avant de l’allaiter. June et Fuscus avaient regardé la scène avec une immense curiosité. Le nom que Monà avait choisit avait un sens lourd et profond. Nul doute que la vieille devineresse avait une idée derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fudokariprod.free.fr
Fudôshin
Petit Scribouillard
Petit Scribouillard
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Endless Fantasy [Multiparter/Fantasy/Yuri]   Mer 7 Déc - 21:53

Partie 8 : Reconquête

Le lendemain, tous les quatre, ou plutôt, tous les cinq, se retrouvèrent autour de la table de la cuisine.

- Je voudrais savoir une chose, déclara Fuscus en se tournant vers Monà. Comment comptes-tu rendre son trôna à la reine ?
- Juniper va s’en charger.
- Moi ? demanda June qui berçait Delbaeth sous l’œil attendri d’Ariana.
- Venez.

Monà les entraîna à l’arrière de la maison et donna une pelle à Fuscus. Le maître d’armes commença à creuser. Au bout de quelques minutes, il rencontra une surface dure. Il dégagea bientôt un coffre en bois. June le hissa et fit sauter la vieille serrure rouillée d’un coup de pied. Elle retira du coffre une longue épée ouvragée.

- L’épée de Gayomart, chuchota Fuscus impressionné.
- Gayomart ? demanda June sans pouvoir quitter l’arme des yeux.
- Voici Galatbrog, l’épée de Gayomart, symbole perdu de la royauté d’Eranorre, tonna Monà. Juniper tu iras au devant de Dihapne et tu le défieras afin de replacer Ariana sur le trône qui lui appartient.
- « Quand la traîtrise s’abattra sur la double reine, un être exceptionnel brandira l’épée perdue afin de permettre à toute chose de renaître du néant. », récita Fuscus. Voilà pourquoi tu as prénommé cet enfant Delbaeth.
- D’accord, puisque j’ai l’avenir du royaume entre les mains, je vais le faire. Si vous le voulez bien, ma reine.
- Tu as ma…, Aria s’interrompit et regarda son bébé, notre bénédiction.



June descendit de son cheval devant la douve. Elle sentait les regards de Fuscus, Monà et Ariana sur sa nuque.

- Qui va là ? l’interpella une sentinelle du haut des remparts.
- Je suis Juniper Seven, championne de la Reine légitime Ariana d’Asken de Jankara, veuve de Dyspar de Dynpaar d’Eranorre. Je souhaite défier Dihapne de Dynpaar d’Eranorre en combat singulier.

A la mention du nom de June, la plupart des sentinelles s’étaient penchées du haut de la muraille. Dihapne, avertit par un de ses soldats, arriva peu de temps après.

- Tu oses prétendre te battre avec moi, tonna l’usurpateur.
- Tu y seras obligé si tu veux conserver le trône, répliqua calmement Juniper en dégainant son épée.

Galatbrog brilla d’une lumière intense lorsque la jeune femme brandit la lame. Les soldats murmurèrent entre eux, se souvenant, comme Fuscus, de la prophétie.



L’arène fut aménagée au pied des remparts. Juniper, entourée d’Aria qui berçait Delbaeth, Monà et Fuscus se tenait debout. Dihapne lui faisait face, assisté par de nombreux écuyers et différents dignitaires. Un héraut se tenait entre eux. Il sonna un appel avec sa trompette avant de haranguer la foule rassemblée pour assister au combat :

- Peuple d’Eranorre ! L’épée sacrée de notre premier souverain Gayomart est de retour entre les mains de Juniper Seven, championne d’Ariana d’Asken de Jankara, veuve de notre bon roi feu Dyspar de Dynpaar d’Eranorre. En vertu de la tradition, elle affrontera Dihapne de Dynpaar d’Eranorre, dernier souverain en exercice pour la possession du trône de notre grand pays. Le combat prendra fin à la mort d’un des deux adversaires ou si l’un deux demande grâce. Que les combattants s’avancent !

Juniper et Dihapne s’exécutèrent. Le héraut sortit de l’arène et sonna à nouveau de sa trompette. A ce signal, les épées furent mises au clair. Une nouvelle sonnerie retentit, et le combat débuta.

Dihapne se rua sur June. La jeune femme para le coup brutal avec difficulté. Dihapne était fort et avait acquis sa technique sur le champ de bataille, cela n’avait rien avoir avec la chorégraphie subtile des combats que l’assassin pratiquait avec Fuscus. Mais la jeune femme s’adapta vite, de plus la lame légère et maniable lui semblait forgée pour sa main. D’une fente magnifique, elle mit le souverain en mauvaise posture. Habitué à se battre contre des barbares qui ne se servaient que de leur force physique, il peinait face à la vitesse et à l’agilité de la jeune femme. Le combat tourna à l’avantage de June qui força son adversaire à reculer de plusieurs pas. Dihapne poussa un hurlement rageur et donna plusieurs coups puissants. Juniper les para avec difficulté. Elle entendit Delbaeth vagir et reprit confiance. Se fiant aveuglément à sa vitesse, elle esquiva et entailla le flanc gauche de son adversaire. La lame lourde du souverain lui passa à quelques centimètres de la tête, déchirant la manche de sa tunique. Dihapne pressa son flanc ensanglanté et fit tournoyer son épée. June baissa la tête et fut renversée par un coup de pied de son adversaire. Dihapne leva son épée pour donner le coup de grâce. La jeune femme roula sur le côté à une vitesse fulgurante et se releva en l’espace d’un battement de cil. L’épée légendaire transperça le cœur du dernier descendant régnant de la famille royale d’Eranorre, qui mourut avant que son corps ne touche le sol. La chute du corps avait dégagé Galatbrog. Juniper regarda longuement la lame tâché du sang écarlate de Dihapne, puis, lentement, elle éleva le glaive et le brandit sous les vivats de la foule. La trompette du héraut retentit une dernière fois.

- Peuple d’Eranorre ! Acclamez votre nouvelle souveraine !

Le nom de Juniper commençait à être scandé par toute la populace. La jeune femme leva une main autoritaire pour faire taire les gens et prit la parole :

- Merci de votre enthousiasme. Mais la nouvelle reine que vous devez acclamer est la reine légitime : Ariana d’Asken de Jankara souveraine d’Eranorre.

Juniper mit un genou à terre devant Aria et lui présenta son épée à plat sur ses paumes. La jeune reine s’empara de l’épée en tremblant et la brandit comme sa garde du corps l’avait fait quelques minutes auparavant. Les vivats de la foule reprirent avec encore plus de vigueur et d’entrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fudokariprod.free.fr
Fudôshin
Petit Scribouillard
Petit Scribouillard
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Endless Fantasy [Multiparter/Fantasy/Yuri]   Mer 7 Déc - 21:55

Partie 9 : Réunion de famille

La salle de bal était pleine de dignitaires de Jankara et d’Eranorre. Les deux pays réunifiés par le règne d’Aria vivaient maintenant dans la paix et la prospérité. Juchée sur son trône Aria observaient les danseurs qui rivalisaient d’élégance, parmi eux son attention fut attiré par Monà et Fuscus qui tourbillonnaient. Le maître d’armes avait abandonné sa sacro-sainte tenue noire pour un uniforme élégant aux couleurs du drapeau jaune et azur d’Eranorre. La guérisseuse arborait une longue robe bleu sombre.

- Delbaeth va bien ? demanda la reine à June debout derrière le trône.
- Il dort comme, euh, comme un bébé, commenta Juniper en surveillant le berceau du nourrisson.

Aria sourit et accepta l’invitation à danser d’un nobliau. June fit la moue et observa avec attention les mouvements d’Aria en se rappelant les cours de danse qu’elles prenaient au château d’Asken, un peu plus d’un an plus tôt.
« En définitive, tout s’est passé selon les plans d’Asken malgré les imprévus » songea la jeune assassin. A peine eut-elle finit de penser que Fuscus et Monà stoppaient leur chorégraphie pour se rapprocher de la jeune femme.

- Elle est belle, n’est-ce pas ? interrogea Monà en désignant Aria du menton.
- Magnifique, répondit June en rêvassant.
- Seven, tu dois savoir une chose, commença Fuscus.
- Je sais, c’est la reine. Je dois l’aimer dans mon coin sans que cela n’interfère avec nos responsabilités respectives, protesta June.
- Euh, oui, approuva Fuscus. Mais je voulais te parler d’autre chose.
- Quoi ?
- Fuscus et moi, allons nous marier, coupa Monà.
- M’man !
- Après tout, tu as toujours considéré Fuscus comme ton père. Je ne vois pas ce que ça va changer pour toi.

June croisa les bras sur sa poitrine et souffla d’exaspération, avant de reporter son regard sur Aria qui virevoltait avec aisance.
« Décidément, songea-t-elle, tout est impermanent. »


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fudokariprod.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Endless Fantasy [Multiparter/Fantasy/Yuri]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Endless Fantasy [Multiparter/Fantasy/Yuri]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Final Fantasy 10
» Gunblade - Final Fantasy VIII (par dux2081)
» Anne Mc Caffrey, une autre grande dame de la fantasy
» Carte fantasy
» Le Mog postier de Final Fantasy IX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fiction Garden :: Fiction Originale :: Vos Fictions-
Sauter vers: